My sister named…

22.03.24 — 24.05.24

Gallery Artbeat

Tbilissi, Géorgie

42°0’N / 43°30’W

17:35

L’Atlas à le plaisir d’annoncer sa nouvelle collaboration, avec la galerie géorgienne Artbeat, pour l’exposition My sister named… réunissant douze artistes femmes originaires de Géorgie.

 

L’exposition propose une exploration des thèmes interconnectés que sont la fluidité, la transition, l’immigration et l’identité, dans le contexte géorgien. Au sein de l’espace de la galerie, chaque artiste crée des royaumes autonomes qui s’engagent dans un dialogue fluide avec l’espace et le temps, ainsi qu’entre eux. À travers différents media – peinture, collage, dessin, vidéo, installation – les artistes invitent les spectateurs à se plonger dans la découverte historique du contexte culturel géorgien, en suivant le fil conducteur de la migration. Grâce à une sélection d’œuvres d’artistes féminines de premier plan couvrant plusieurs générations, l’exposition propose un examen nuancé de l’identité, des changements sociétaux et des récits personnels. Le commissariat d’exposition s’inspire de la théorie du philosophe et sociologue polonais Zygmunt Bauman (1925-2017) sur la modernité.

 

Dans la section « Solid State », des femmes artistes établies, des générations passées, se plongent dans les notions traditionnelles de stabilité et d’identités fixes, capturant l’essence durable d’une modernité solide à travers des media tels que la peinture. Des figures modernistes comme Vera Pagava et Ema Lalaeva-Ediberidze côtoient des artistes qui ont surmonté les défis de la période soviétique et offrent un aperçu des structures sociales et des traditions culturelles qui définissent la phase solide de la modernité, tout en reconnaissant ses limites inhérentes.

 

La phase de transition, représentée dans la section « Melting Solid », marque la dissolution des normes traditionnelles et l’émergence d’une réalité plus fluide et incertaine. Les femmes artistes traversent cette période de changement, réfléchissant aux thèmes de la transition, du flux identitaire et de l’érosion des frontières. Des personnalités telles que Keti Kapanadze, Maia Naveriani et Tamuna Sirbiladze symbolisent la migration intensive des créateurs géorgiens vers les espaces artistiques occidentaux pendant la période de transition, remettant en question les hiérarchies établies et explorant de nouveaux territoires conceptuels. L’une des représentantes de cette période est Nato Sirbiladze, qui a vécu l’ère soviétique et a commencé à travailler dans les années 1990, une époque où tout s’est effondré dans la région.

 

Enfin, l’exposition culmine avec « l’État liquide », où des artistes féminines contemporaines offrent un aperçu de la nature fluide de l’existence humaine à l’ère de la modernité liquide. Nina Kintsurashvili, Elene Shatberashvili, Ana Gzirishvili, Anna K.E. et Tamo Jugeli, représentant la nouvelle génération, incarnent la fluidité des identités contemporaines au milieu de la transition de la Géorgie du colonialisme à la nation. Leurs œuvres explorent les thèmes de la connectivité, de la fragmentation et de la résilience, capturant le flux constant d’identités dans des contextes en évolution rapide.

 

 

À propos de Gallery Artbeat

Gallery Artbeat est une galerie d’art contemporain pionnière basée à Tbilissi, en Géorgie, qui représente des artistes géorgien.ne.s en milieu de carrière et émergent.e.s. Entre 2014 et 2017, la galerie se présentait comme un space project, une galerie mobile installée dans un conteneur pour présenter des expositions d’art contemporain là où n’y a ni musée ni galerie. En octobre 2017, Gallery Artbeat s’est définitivement installée au cœur de Tbilissi.
La galerie est très présente sur la scène artistique internationale, collaborant avec de grands musées et institutions, et participant à des foires telles que NADA Miami, Paris Internationale, Artissima et Art Cologne. Sa mission est de soutenir les artistes tout au long de leur carrière, de favoriser les activités culturelles tant au niveau local qu’à l’étranger, de monter des partenariats avec des galeries et des organisations internationales et d’inscrire la Géorgie sur la carte artistique internationale.

Avec

  1. Ema Lalaeva-Ediberidze
  2. Tamuna Chabashvili
  3. Vera Pagava
  4. Maia Naveriani
  5. Keti Kapanadze
  6. Nato Sirbiladze
  7. Elene Shatberashvili
  8. Nina Kintsurashvili
  9. Tamo Jugeli
  10. Anna K.E.
  11. Ana Gzirishvili
  12. Tamuna Sirbiladze

Événement

Les femmes dans l’art géorgien : mutations et transitions

Gallery Artbeat

  1. 14 Pavle Ingorokva Street, Tbilissi, Géorgie
  2. www.galleryartbeat.com
  1. Communiqué de presse
  2. Dossier de presse
  3. Liste de prix