C’est un dur métier que l’exil

21.09.23 — 28.10.23

1 Mira Madrid

Madrid, Espagne

40°0’N / -4°0’W

14:25

L’Atlas et la galerie espagnole 1 Mira Madrid ont le plaisir de présenter C’est un dur métier que l’exil, une exposition personnelle de Nil Yalter. Au cours des années 1970 et 1980, l’artiste franco-turque a investi les marges de la société et a documenté la vie et les luttes des travailleureuse·s exilé·e·s dans les périphéries urbaines d’Istanbul, de New York et de Paris. Cette exposition réunit des polyptiques mêlant vidéos, textes et photographies emblématiques de la carrière de l’artiste.

 

Née au Caire, Nil Yalter a passé la majeure partie de sa vie entre la Turquie et Paris. Depuis son arrivée au début des années 1960, elle s’est imposée comme l’une des pionnières de l’art vidéo féministe en France, et a produit un important corpus d’œuvres autour des questions d’identité, anticipant dans son travail ce que l’on appellera une perspective intersectionnelle. Ses œuvres racontent le quotidien, les conditions de vie et les discriminations auxquelles sont confrontées les familles de travailleur·euse·s immigré·e·s, dénonçant les systèmes qui maintiennent ces inégalités. Partant de la photographie, de l’écriture et de prélèvements quasi-archéologiques, l’artiste fait appel aux outils de recherche de la sociologie et de l’anthropologie pour produire des œuvres à la fois conceptuelles et sensibles.

 

La série « C’est Un Dur Métier Que L’Exil » (1983), qui donne son titre à l’exposition, est inspirée des mots du poète turc Nâzim Hikmet. Elle évoque la nostalgie des immigré·e·s pour ce qu’ils·elles laissent derrière et la lutte qui les attend, mêlant les récits de leurs existences à ceux des mythes, de la poésie et des croyances populaires turques. Les entrelacs d’images et de textes esquissent un ensemble d’histoires qui soulignent le lien entre les expériences de différentes communautés exilées, la stigmatisation, l’exploitation économique, le désir d’intégration et la nostalgie du pays.

 

Tout au long de sa carrière, Nil Yalter s’est attachée à matérialiser la mémoire de communautés dont les récits sont souvent invisibilisés. En 2019, le MacVal lui a consacré une exposition personnelle intitulée «TRANS/HUMANCE». En 2018, elle a reçu le prix d’honneur AWARE (Archives of Women Artists, Research and Exhibitions) décerné par l’association. L’été prochain, Adriano Pedrosa, commissaire de la Biennale de Venise 2024, lui consacrera une salle entière dans l’Arsenal. Cette exposition est organisée dans le cadre du premier Prix Emerige x Comité Professionnel des Galeries d’Art, lors duquel l’artiste et sa galerie ont reçu une mention spéciale à l’ARCO, foire d’art contemporain de Madrid en 2023.

 

 

Avec

  1. Nil Yalter

Événement

Conversation entre Fabienne Dumont et Nil Yalter

1 Mira Madrid

  1. Argumosa 16, Madrid, Espagne
  2. +34 912 40 05 04
  3. www.1miramadrid.com