Eternal inner construction

22.02.24 — 16.03.24

Ab-Anbar

Londres, Royaume-Uni

54°0’N / -2°0’W

14:07

Pour débuter l’année 2024, L’Atlas invite la galerie irano-londonienne Ab-Anbar pour deux expositions successives.
La seconde, The eternal inner reconstruction, sera une exposition personnelle de l’artiste iranien Baktash Sarang.

 

Après ses projets multidisciplinaires qui portaient sur la phénoménologie de l’espace et du lieu, cherchant une signification plus précise au mot « limitation », Baktash Sarang travaille sur la conception et la construction de structures architecturales proches du corps humain, ainsi que sur les relations entre l’individu, son propre corps et ses frontières corporelles, inspiré par les théories philosophiques et politiques de Gilles Deleuze et Michel Foucault.

 

Baktash Sarang (Téhéran – 1981) vit et travaille entre Paris et Téhéran. Il crée des œuvres sur le corps humain et sa connexion à son environnement et son habitat. Il utilise divers mediums dont le dessin, l’architecture et la sculpture, et plus récemment l’installation et la construction de maquettes.
Sarang a étudié les beaux-arts à l’école d’art IRIB de Téhéran, avant d’être diplômé en arts visuels de l’Université d’art et d’Architecture d’Azad (Iran) en 2005. Il a ensuite déménagé à Strasbourg, où il a suivi un cours de Sculpture en métal à l’Ecole des Arts du Rhin. Il a été sélectionné comme artiste en résidence par l’Académie des Beaux-Arts, l’Institut de France et la Fondation Dufraine, avant d’étudier à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, où il a reçu un diplôme de master en 2015.
Récemment, en plus du dessin, il travaille sur des projets d’installation en lien avec les problématiques architecturales. Sarang a étudié la chute de projets utopiques dans Tower of Silence (Tower of Babel), en s’inspirant de tours iraniennes historiques et de la relation entre le corps humain et les espaces architecturaux, pour créer ses sculptures. Sarang a participé à plusieurs expositions personnelles et collectives, ainsi qu’à des biennales, dont la Biennale Internationale d’Architecture de Venise en 2018.

 

Vernissage de l’exposition le 21 février, de 18h à 21h

 

 

 

 

À propos d’Ab-Anbar

Ab-Anbar est une galerie d’art contemporain, représentant des artistes de la diaspora naviguant entre les frontières esthétiques, politiques, sociales et psychologiques. Fondée par Salman Matinfar et Azadeh Zaferani en 2014 à Téhéran, la galerie incarne son nom farsi, qui signifie « réservoir d’eau », symbolisant un espace qui façonne un contenu malléable, favorisant la vie et la croissance dans son expression architecturale. Basée à présent dans le quartier historique de Fitzrovia à Londres depuis septembre 2023, la galerie étend son programme en présentant des expositions, en collaborant avec diverses entités et en favorisant le dialogue entre artistes, collectionneurs, musées et conservateurs, avec un engagement à incorporer les réalités marginalisées et à promouvoir l’inclusivité.

Avec

  1. Baktash Sarang

Ab-Anbar

  1. 34 Mortimer Street , Londres, Royaume-Uni
  2. www.ab-anbar.com
  1. Communiqué de presse
  2. Dossier de presse